Historique

                                                                                           

Jules Richard peinait à recruter des ouvriers suffisamment qualifiés pour travailler dans son usine située au 25, rue Melingue.

Il souhaitait donc créer un centre d'apprentis à proximité, dont le but serait d'assurer la formation d'artisans d'élite, capables de construire en entier des appareils et instruments ressortissant à la petite mécanique et à la mécanique de précision.                                                                                                                                                                                                             

1917 : Construction d'une école de garçons à l'angle de la rue des Alouettes et de la rue Carducci.
1923- 1954 : La fondation de l'école

1923 : Suite à l'hécatombe de la Première Guerre Mondiale, l'école des garçons est inoccupée. Jules Richard entreprend alors les démarches nécessaires afin d'obtenir la concession de ces locaux.
 

 

  • 16 juillet : Création de la Fondation Jules Richard
  • 4 août : Naissance de l'Ecole professionnelle de Mécanique de précision Jules Richard (aujourd'hui Jules Richard).


1925 : Inauguration de l'école

                                                         

1927 : Sortie de la première promotion de l'école après 3 ans d'études      
1928 : Création de l'Amicale de Anciens Elèves Jules Richard
1931 : Naissance du CAP de Mécanicien en Instruments de Précision.
1954 - 1973 : La modernisation

1954 : Analyse du fonctionnement de l'établissement (état des lieux et suggestions de modernisation) par le président de l'Amicale des Anciens Elèves. Il constate :
 

  • La réussite professionnelle des anciens élèves (au-delà de celle attendue pour les titulaires d'un CAP) est le fruit de la qualité des enseignements dispensés et de l'ambition du fondateur de l'Ecole.
  • La nécessité de suivre les évolutions des industries et des établissements technologiques.


1955 : Création d'une quatrième année d'études
 

  • Obtention d'un niveau comparable à celui du Brevet de Technicien
  • Pas décisif vers l'alternance entre l'Ecole et Industrie

 

1969 : Modification des statuts de l'école : L'association est désormais gérée par un Conseil d'Administration de 8 membres.

 

  • 17 novembre 1972 : signature du protocole de Jumelage entre le L.P.P Jules Richard et l'Ecole d'Ingénieur Supérieur d'Informatique et d'Electronique (Saint Imier, Suisse)


1973-1978 : La rénovation

Développement des microtechniques et de la miniaturisation.
L'appellation de "Mécanicien de Précision" fut remplacée par celle de "Microtechnicien".

De nombreux travaux furent entrepris afin d'intégrer à l'ancien bâtiment des locaux modernes et agréables :
 

  • construction d'un bâtiment à 4 étages pour des ateliers (à l'emplacement du vieux préau)
  • construction d'un bâtiment comprenant un gymnase en sous-sol, la cuisine et le restaurant scolaire en self-service au rez-de-chaussée, et des laboratoires à l'étage
  • raccordement au réseau de gaz qui se mettait en place
  • 1978 à aujourd'hui : L'évolution


Rénovation des anciens locaux : ateliers, salle de classe, bureaux, escaliers et couloirs, installation d'un monte-charges pour faciliter et sécuriser les approvisionnements et les déplacements de machines.

Evolution pédagogique :
 

  • Développement de l'éducation technico-scientifique (au détriment de l'habillité manuelle)
  • Création de nouveaux examens et diplômes par l'Education Nationale :
  1. 1971 : BEP
  2. 1974 : Bac technique
  3. 1981 : BTS Microtechniques


Evolution progressive du nombre :
 

  • d'années d'études : de 3 à 4, puis 5
  • de professeurs : de 7 à 35
  • d'élèves (devenus des étudiants) de 100 à 300.


1973 : Admission de la première jeune fille

  • Depuis : une centaine de jeunes filles ont suivi leurs études et obtenu leurs diplômes à Jules Richard.


2004 : Ouverture de la classe de Bac Pro.

«